Jubilatio et recreatio

Récréation au jardinAprès la « jubilatio » et « l’emotio », la « recreatio » au jardin !

Il est de tradition à l’Assomption que le soir de l’élection de la supérieure générale, il y ait une récréation durant laquelle la nouvelle supérieure générale se présente.
Diana a ouvert cette soirée festive en racontant quelques souvenirs de Martine, jeune sœur. Elles vivaient ensemble dans une communauté d’insertion, c’est à dire très proche des gens à Sirafalao à Bobo-Dioulasso au . Burkina Faso. Pour vivre, les sœurs avaient décidé de faire de l’élevage de lapins. Diana ne connaissait pas grand chose à ce type d’élevage, mais elle en savait au moins une : un lapin, cela s’attrape par la peau du cou. Un jour, elle a vu arriver Martine, portant triomphalement un lapin le tenant par … les oreilles! Sur le coup, Diana s’est dit : « Cette sœur, il faut l’envoyer faire des études de théologie au Centre Sèvre, à Paris! »

Martine prend alors la parole pour nous partager cet autre souvenir. Le président de cette époque avait décidé que tout le monde devait faire de la course à pied pour se maintenir en forme. Les sœurs en communautés se concertent et décident de partir le matin faire leur jogging avant la prière.
Premier jour, tout le monde se lève à 5 heures pour courir. Tout se passe bien. De retour à la maison, Martine se met à la chapelle et passe un très bon temps de prière sans s’endormir.
Le lendemain, tout le monde repart d’un même cœur et élan. Leur trajet les fait passer devant une maison avec une porte ouverte, une fois la porte dépassée, voilà que sort, de la dite porte, un chien qui se met à les poursuivre. Jamais on n’a vu les sœurs courir aussi vite! Et se fut la dernière fois!
Ensuite, Martine fait mémoire de sa famille, de ses parents, première génération de chrétiens du Burkina Faso, de leur foi enracinée et profonde, de sa naissance désirée, de l’éveil de sa vocation au sein d’un petit groupe de fillettes se stimulant l’une l’autre à devenir sœur et puis de la rencontre de l’Assomption et de sa décision de réveiller sa vocation mise de côté pendant tout un temps.
Pour sûr, Martine sait raconter des histoire et captiver son auditoire!
Vraiment ce fut une bonne soirée passée ensemble.

Vous avez aimé ? Partagez !
Ce contenu a été publié dans Jour après jour, Le reportage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.